Revenir au site

Un examen d'embauche particulier

Par Camille Chevreau ; Photo de Denis Wirrmann

· Equipes

Le 4 août, alors que je viens d’obtenir mon diplôme d’école de commerce qui marque la fin de mes années étudiantes, je décide de poster une annonce sur une Bourse Aux Equipiers : je veux apprendre la voile, et je suis ouverte à toutes les opportunités pour y parvenir !

 

Je reçois assez rapidement un mail de Damien, propriétaire de Petit Budget, qui me propose de me joindre à lui pour le Morbihan Challenge. Après quelques appels, j’accepte sa proposition et, pour éviter d’être un poids mort à bord, je m’inscris à un stage d’apprentissage des bases de la voile à l’école des Glénans sur l’île d’Arz durant la semaine qui précède le challenge.

J’arrive à la gare de Lorient le 8 septembre au soir, la tête pleine de tous les nouveaux termes que j’ai appris durant mon stage, et déjà plutôt fatiguée des jours que je viens de passer sur l’île d’Arz. Je rencontre Damien qui m’explique que dès le lendemain, nous irons sur le Blavet pour reconnaître la première épreuve du Challenge : en théorie, très bonne idée, mieux vaut arriver préparés !

Le 9 au matin, nous avons donc pour objectif de relier Locmicquélic à Hennebont à la voile. Au bout d’un quart d’heure et au vu de la météo, Damien m’explique que nous allons avancer un petit peu à l’aviron jusqu’à ce que le vent se lève. Il faut croire qu’il n’avait pas entendu son réveil, car nous avons fait l’aller et le retour à l’aviron, à contre-courant dans les deux sens, et nous sommes rentrés à Locmicquélic à 22 heures passées : 8 heures de rame pour la première journée, ça commence bien !

Le lendemain, premier jour du Challenge, nous sommes arrivés au port pleins d’espoir, en pensant que cela ne pouvait pas être pire que la veille, et nous avions raison. Seulement 6 heures d’aviron, et nous avons eu le courant avec nous pour le retour, quelle aubaine ! Le soir-même, nous avons rencontré les organisateurs et les autres participants, et nous avons rapidement compris que les conditions météo de la seconde épreuve seraient à peu près similaires. Étant donné que la distance à parcourir était beaucoup plus grande, nous avons décidé de sortir Petit Budget de l’eau et de rejoindre Larmor Baden par la route : 40 nœuds en moyenne sur la deuxième épreuve, ce n’est pas rien !

Après avoir mis Petit Budget à l’eau à Larmor Baden, nous avons décidé de naviguer un petit peu car il y avait plus de vent que prévu, et j’ai pu ajouter une ligne à mon CV nautique : barrer dans le courant de la Jument. Nous étions bien reposés et prêts pour la troisième épreuve du challenge, le tour des îles du Golfe.

Le sort s’acharnait décidément contre nous (et nos biceps) car après avoir cassé et réparé notre barre avec les moyens du bord et avec l’aide de l’équipage de Zoom à 10 minutes du départ, nous avons dû faire une bonne partie de l’épreuve à l’aviron faute de vent. Mais nous avons terminé juste dans les temps et nous étions donc très satisfaits ! La soirée que nous avons partagée ensuite tous ensemble à Larmor Baden nous a permis de bien nous remettre de nos émotions.

Petit Budget n'a pas marché qu'à l'aviron, la preuve à l'arrivée de la première étape.

Après une nuit au camping, nous sommes arrivés à 7h du matin sur le port et le couperet est tombé : pétole. Pour cette étape comme pour la deuxième, nous ne pouvions pas vraiment envisager de tout faire à l’aviron, et nous avons donc décidé de parfaire mon éducation nautique en allant visiter la base de Lorient avant de revenir à Locmicquélic pour la remise des prix finale.

Du Morbihan Challenge, je retiens surtout (mises à part les courbatures au bras) l’entraide entre les participants, la mobilisation de nombreux Morbihannais (artistes, comité des fêtes, élus locaux, bénévoles…) autour d’un projet commun, et la diversité des embarcations présentes, de Windyak au F40 Fleury-Michon, en passant par Petit Budget. Et en bonus, ce challenge m’a permis de joindre l’utile à l’agréable puisque je rejoindrai dès Octobre les équipes de NG3, l’entreprise de mon coéquipier Damien !

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK