Return to site

La machine à souvenirs

Comme prévu, la reconnaissance du parcours a été l'occasion de moments magiques, dont certains ont pu être capturés pour être partagés. Les moments les plus forts restent ceux qui ont été vécus sans pouvoir être mis en image, comme les navigations de nuit.

· Sur le parcours

Les navigations exploratoires de ce début juillet auront été riches en enseignements. Les retours d'expérience de chacun permettront de définir les principes de l'édition 2019.

Les quelques images qui suivent ne donnent qu'une vague idée des situations vécues et des paysages traversés...

Retrouvailles de Christine Capdevielle et Eugène Riguidel, près de 40 ans après la Transat en Double 1979.
Au petit matin, un foiler, deux monocoques, un catamaran, deux praos et trois trimarans partent tester leurs capacités respectives sur le parcours
Lever de soleil sur la ligne de départ devant la balise "Boëdic".
Lite XP et Weta approchent de la sortie du Golfe
Les deux praos pacifique (ici Vanille-Framboise) ont été les révélations du parcours, avec une vitesse impressionnante dans les tout petits airs.
Nada tire des bords en rade de Lorient
Le Hobie 18 arrive à Hennebont en étant le seul a avoir pu respecter toutes les exigences du Challenge.
Dégustation de cidre à l'escale d'Hennebont, en attendant les arrivées suivantes.
Départ d'Hennebont pour le trajet retour.
Les trous de vent auront été l'une des difficultés du voyage retour.
Nada en compagnie de dauphins entre Groix et Quiberon.
Le prao Un air de famille approche de l'entrée du Golfe.
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly